Nettoyage par trempage

Nettoyage par trempage

 Ce procédé consiste à tremper les pièces dans un bain de liquide nettoyant, dont l’action principalement chimique a pour effet de dissoudre ou d’émulsifier les salissures adhérentes. Afin d’améliorer l’efficacité du nettoyage, un mécanisme d’agitation des pièces (par rotation ou déplacement vertical) peut être installé dans le bain.

 Ce nettoyage peut être réalisé, à chaud ou à froid, avec nombre de produits nettoyants. Il permet de nettoyer des pièces à géométrie complexe. Si, après le nettoyage, la surface des pièces doit être parfaitement libre de tout résidu, une étape de rinçage et de séchage complète le procédé.

 Nettoyage en tambour :

Dans cette variante du nettoyage par trempage, les pièces à nettoyer sont placées dans un tambour en métal perforé ou dont les parois ont la structure d’un tamis ; ce tambour est partiellement ou complètement immergé dans le bain de nettoyage. Grâce au mouvement rotatif du tambour, le bain est homogénéisé et la surface salie des pièces est constamment au contact de liquide nettoyant “neuf”. Les nettoyants dits “neutres”, les nettoyants alcalins tout comme les hydrocarbures peuvent être mis en œuvre dans ce procédé.

 En cas de salissures tenaces, l’effet du trempage peut être complété par un arrosage sous pression ou un traitement par ultra-sons.

 On parle de submersion quand les pièces à nettoyer sont placées dans une cuve de nettoyage vide où le liquide nettoyant est introduit à grande vitesse. Les pièces sont ainsi lavées grâce au passage du liquide le long de leur surface. Le nettoyage est encore renforcé par l’effet d’aspiration lié à la circulation du liquide devant les trous borgnes et renfoncements, qui a pour effet d’entraîner les salissures présentes à l’intérieur de ces cavités. Si le remplissage se fait à très grande vitesse, des bulles de cavitation peuvent également se former. Leur action nettoyante est très semblable à celle des ultra-sons.

Un avantage supplémentaire de ce procédé est qu’il ne se forme pas de couche huileuse à la surface du liquide nettoyant en raison de la forte turbulence à l’intérieur de la cuve, ce qui évite que les pièces ne soient resalies lors de leur retrait du bain.

 Arrosage sous pression :

En raison d’une action mécanique plus intense, le nettoyage par arrosage sous pression est généralement plus court que le nettoyage par submersion simple. Ce procédé se révèle particulièrement performant lors du nettoyage de pièces comportant de profonds alésages, trous borgnes, etc. Il est également appliqué au nettoyage de faisceaux de tubes et de tubes de faible diamètre, par exemple. Les produits nettoyants les plus divers peuvent être employés, après adaptation de l’installation.

>> Prévention, FDS, évaluation par le modèle à colonnes, etc.
>> Fabricants, fournisseurs
>> Potentiel d’optimisation
>> Références
Liste des procédés de la base utilisant cette méthode