Nettoyage électrolytique

Nettoyage électrolytique

Il s’agit d’un procédé de nettoyage de précision. Les couches de salissures ne doivent pas être trop épaisses car elles empêcheraient le flux de courant nécessaire au nettoyage. Ce procédé est surtout utilisé après un nettoyage grossier aux solvants ou en bain alcalin, comme dernière étape du nettoyage avant la galvanisation. Les modes opératoires applicables sont normalisés (norme DIN 65473). Lors du nettoyage, la pièce joue le rôle soit d’anode, soit de cathode. Elle est placée, avec une électrode de polarité opposée, dans un bac contenant un électrolyte. L’application d’un courant continu provoque la formation d’oxygène à l’anode et d’hydrogène à la cathode. Le gaz forme de petites bulles directement à la surface du métal, sous la couche de salissures. Ces bulles montent vers la surface, ce qui a pour effet de détacher de la surface des pièces les salissures qui sont ensuite dissoutes ou émulsifiées dans la solution de dégraissage. Toutes les pièces constituées de matériaux conducteurs peuvent être nettoyées par électrolyse. La polarité doit être définie en fonction du matériau. Le cycle de nettoyage dure généralement moins de 2 minutes.

>> Prévention, FDS, évaluation par le modèle à colonnes, etc.
>> Fabricants, fournisseurs
>> Potentiel d’optimisation
>> Références
   
Liste des procédés de la base de données utilisant cette méthode