Nettoyage biologique

Nettoyage biologique

Une multitude de microorganismes présents dans la nature possèdent la faculté de transformer des molécules organiques complexes en substances moins complexes, non dangereuses, telles que le gaz carbonique et l’eau. Ces organismes sont donc cultivés en vue du nettoyage biologique. Comme dans le nettoyage aqueux traditionnel, les huiles et les graisses, détachées de la surface de la pièce sous l’action de tensioactifs et d’émulsifiants, se répartissent dans le bain de dégraissage. Cette émulsion est transférée dans un bioréacteur séparé du bain de dégraissage, dans lequel des microorganismes assurent le traitement continu du liquide chargé de salissures. Une membrane semi-perméable, dans le tuyau de retour du bioréacteur au bain, empêche le passage des microorganismes dans le bain. Le nettoyage biologique peut être associé à tout type de nettoyage aqueux traditionnel. À terme, l’investissement supplémentaire lié au nettoyage biologique sera compensé par une réduction des coûts d’élimination des déchets ou de traitement du produit de nettoyage.

Pour plus d’informations, voir sous « Lois, règlements et normes applicables aux nettoyants aqueux »  >>

>> Prévention, FDS, évaluation par le modèle à colonnes, etc.
>> Fabricants, fournisseurs
>> Potentiel d’optimisation
>> Références
   
Liste des procédés de la base de données utilisant cette méthode